Sécurité Privée FORUM - Le forum de référence (2006 - 2017)


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Feu vert pour une police ferroviaire privée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateur
FONDATEUR
avatar

Masculin
Age : 46
Région : Rhône Alpes

Société : Education nationale - Formation Conseil Audit
Emploi : Maître auxiliaire du 2ème degré en CAP AS & BAC PRO Métiers de la Sécurité - MC Sûreté des espaces ouverts au public - Formateur Titres pro A2SP et AQSP, SSIAP 1 et 2, CQP APS, Tronc commun CQP APS ASA... Jury en CAP AS & VAE CAP AS_BP ATPS

Formations : Formation de formateur via le CAFOC (Centre Académique de FOrmation Continue)
Date d'inscription : 02/09/2006
Nombre de messages : 23670

MessageSujet: Feu vert pour une police ferroviaire privée   Sam 29 Mar 2008 - 8:45

Feu vert pour une police ferroviaire privée

Les «grands frères», anges gardiens des trains Le Conseil national (Chambre basse du Parlement) est prêt à confier la sécurité dans les transports publics à des entreprises privées.
Cette police ferroviaire pourrait même être armée. En outre, les bandes de surveillance des caméras de surveillance vidéo devraient pouvoir être conservées pendant 100 jours.

Les députés se penchaient mardi sur le premier volet de la 2e réforme des chemins de fer.

Adopté au final par 118 voix contre 62, le texte prévoit que les tâches de sécurité dans les transports publics et de police ferroviaire doivent pouvoir être confiées à des entreprises privées ayant leur siège en Suisse et majoritairement en mains suisses.

Le Conseil national a tenu à ce que les organes de sécurité des entreprises de transports se limitent à assurer la sécurité des voyageurs et des marchandises, sans assumer le rôle d'une police à part entière.

La gauche a tenté en vain de s'y opposer, arguant que la sécurité devait être un monopole de l'Etat.

La socialiste Evi Alleman a tenté de faire passer une proposition de compromis, prévoyant que les tâches de sécurité comme interroger ou éloigner des passagers agités puissent être privatisées, mais pas les tâches plus strictement de police, comme confisquer des objets ou conduire des voyageurs à la police. Sa proposition a été rejetée.

Armes à feu: au Gouvernement de décider
Par 108 voix contre 69, les députés ont refusé d'interdire expressément à la police des transports de porter des armes à feu, laissant au Conseil fédéral le soin de définir son armement futur.

Pour l'instant, le Gouvernement exclut les armes à feu, se limitant aux matraques et aux substances irritantes, a assuré le ministre des Transports Moritz Leuenberger.

Le Conseil national a également laissé le soin au Gouvernement de définir la formation des agents de la police des transports publics, qui devront être assermentés.

L'UDC (droite nationaliste), a encore obtenu, avec le soutien des radicaux (droite) l'élargissement des compétences des agents de sécurité. Les personnes soupçonnées d'enfreindre la loi pourront être contrôlées, fouillées et au besoin provisoirement arrêtées.

Bandes vidéo
Par ailleurs, le Conseil national souhaite que les bandes enregistrées par les caméras vidéo installées dans les gares et les trains puissent être conservées jusqu'à 100 jours.

Il a choisi ce laps de temps par 121 voix contre 62. Les propositions de la gauche de limiter ce délai à 30, voire à quatre jours, au nom de la protection des données ont été rejetées.

Actuellement, le délai est de 24 heures aux Chemins de fer fédéraux.

swissinfo et les agences
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fabricepierre-photographe.com
 
Feu vert pour une police ferroviaire privée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sécurité Privée FORUM - Le forum de référence (2006 - 2017) :: LES INFOS DE LA PROFESSION :: La sécurité privée à l'étranger-
Sauter vers: