Sécurité Privée FORUM - Le forum de référence (2006 - 2017)


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vidéosurveillance, garde rapprochée, maître-chien… - La sécurité, une affaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateur
FONDATEUR
avatar

Masculin
Age : 46
Région : Rhône Alpes

Société : Education nationale - Formation Conseil Audit
Emploi : Maître auxiliaire du 2ème degré en CAP AS & BAC PRO Métiers de la Sécurité - MC Sûreté des espaces ouverts au public - Formateur Titres pro A2SP et AQSP, SSIAP 1 et 2, CQP APS, Tronc commun CQP APS ASA... Jury en CAP AS & VAE CAP AS_BP ATPS

Formations : Formation de formateur via le CAFOC (Centre Académique de FOrmation Continue)
Date d'inscription : 02/09/2006
Nombre de messages : 23702

MessageSujet: Vidéosurveillance, garde rapprochée, maître-chien… - La sécurité, une affaire...   Mer 11 Aoû 2010 - 8:34

Vidéosurveillance, garde rapprochée, maître-chien… - La sécurité, une affaire de riches


Excédés par la persistance du banditisme, les Ivoiriens nantis et de nombreuses entreprises s’adressent aux services privés pour assurer leur sécurité.

Au jour le jour les colonnes des quotidiens rapportent des faits divers et de criminalité en tous genres. Au point om les Ivoiriens sont convaincus que leurs forces de l’ordre sont débordées. De fait plusieurs ménages s’adressent à des sociétés de gardiennage et des privés pour leur protection. Dans la gamme on compte la vidéosurveillance à distance, vidéosurveillance locale, alarme, vigile non armé, maître-chien. Les offres sont variées. Tout comme, la facture est parfois salée. Même si les revenus moyens et certains responsables de ces entreprises font croire au contraire. Mais qu’est-ce qui explique cette ruée vers les sociétés de sécurité privée ? Suite à la signature de l’Accord politique de Ouagadougou, l’Onu a décidé de revoir la situation sécuritaire du pays après une sérieuse évaluation. Ainsi, la zone gouvernementale dont l’indice sécuritaire se situait à la phase 3 est descendu à 2. Pour ce qui est de la zone Cno qui était à la phase 4, l’indice a été revu à 3. Paradoxalement, il ne peut se passer de jour sans que les médias spécialisés dans les faits divers ne se fassent l’écho de vols à main armée, braquages ou de crimes crapuleux. D’ailleurs, lors de sa campagne de sensibilisation contre la prolifération des armes légères en novembre 2008, le Rasalao-CI (section ivoirienne du Réseau d’actions sur les armes légères en Afrique de l’Ouest) a révélé que «depuis les deux dernières décennies, la situation de crise que connaissent certains Etats d’Afrique de l’Ouest, notamment le Libéria, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire, a accentué la prolifération, la circulation illicite et l’utilisation inappropriée des armes légères et de petit calibre. Cela menace constamment la paix et la sécurité dans les Etats membres de la Cedeao. On dénombre depuis 1990 plus de trois millions de victimes d'armes légères et un accroissement du grand banditisme et de la criminalité transfrontalière». Pour juguler ce fléau qui prend de l’ampleur, les populations de certains quartiers huppés ont opté pour la construction de clôture. D’autres ont, en plus, recours aux services d’agents de sécurité professionnels. «Ce n’est pas un effet de mode. C’est bien de connaître les personnes qui entrent et sortent d’un quartier. Les vigiles qui sont commis à la sécurité connaissent tous les habitants de notre cité. Le portail est fermé à partir d’une certaine heure. Et aucun véhicule étranger, même les taxis, n’y a accès», explique avec satisfaction Kouassi Gérôme qui réside à Angré. Mais, combien coûtent les services d’un vigile? Les revenus moyens peuvent-ils s’offrir les services d’une société de sécurité ? Oui, répond le responsable des ventes d’un centre de vidéosurveillance situé sur le boulevard Giscard d’Estaing. Pensant avoir en face de lui une cliente, il explique que son entreprise propose des offres adaptées à tous les budgets. «Avant de fixer les prix et proposer la solution adaptée à vos besoins, nous faisons une étude prospective des lieux », raconte ce cadre qui refuse de donner les tarifs de leurs prestations sans avoir au préalable visiter le site à sécuriser. Mais des précisions seront données par un cadre de ‘’G4 Securicor’’. L’entreprise propose, raconte notre interlocuteur, quatre formules d’alarme assistance qui oscillent de 29.500 Fcfa TTC par mois à 118.000 Fcfa TTC par mois. Mais sur le prospectus distribué aux potentiels clients, seuls les prix hors taxes sont mentionnés. Est-ce une stratégie marketing pour les appâter ? Non, rétorque notre source. Ainsi, le client qui souscrit au système ‘’Argent’’ doit débourser 29.500 Fcfa. Pour le système ‘’Saphir’’, il faut 41.300 Fcfa TTC. Quant au système ‘’Or’’, il coûte 88.500 Fcfa TTC par mois. Et la ‘’Platine anti-intrusion’’, la formule la plus fiable selon les responsables commerciaux, est à 118.000 Fcfa TTC par mois. C’est sans compter le coût d’installation qui oscille entre 270.000 et 500.000 Fcfa. Selon notre source, le client qui souscrit à l’une des trois premières formules doit être beaucoup vigilant alors qu’avec la Platine anti-intrusion, il suffit simplement que la porte soit ouverte pendant quelques minutes pour déclencher automatiquement l’alarme. Une manière d’inciter le client à opter pour ce choix. Pour avoir recours à un vigile, les prix varient. Le vigile simple coûte 230.100 Fcfa TTC par mois. Quant au maître-chien, c’est-à-dire un vigile assisté d’un chien, la prestation coûte 354.000 Fcfa par mois. Pour le garde armé, il faut débourser mensuellement 413.000 Fcfa. A ‘’Delta assistance’’, une autre société de sécurité, une seule formule pour la sécurisation par alarme est proposée aux clients. «L’installation du système de surveillance électronique coûte 100.000 Fcfa. Mais, il est possible d’obtenir une petite réduction de 20.000 Fcfa. Une fois installée, le client paie 70.000 Fcfa par mois. La facture peut s’élever si le client demande l’installation d’un bouton panique supplémentaire. Le bouton supplémentaire est facturé à 10.000 Fcfa par mois», fait comprendre la conseillère clientèle. Pour bénéficier des services d’un vigile non armé, il faut prévoir 150.000 Fcfa par mois pour la demi-journée. «Pour plus de sécurité, il est possible de mettre à la disposition du vigile non armé un talkie-walkie. Ainsi, en cas de danger, l’agent de sécurité peut joindre la base afin que nos éléments qui sillonnent les différents sites puissent intervenir. La location de la radio coûte 50.000 Fcfa par mois. Nous payons la fréquence à l’Atci. Nous sommes donc obligé de faire payer le client qui demande ce service supplémentaire», révèle notre source. Lorsque le client sollicite les services d’un maître-chien, il doit débourser 450.000 Fcfa par mois. Une caution de 100.000 Fcfa est exigée pour ces deux formules. Si les responsables des sociétés de sécurité estiment que les coûts de leurs prestations sont adaptés à tous les budgets, nombre de personnes sont d’un avis contraire. Pour Oula Désiré qui réside à Abobo Anador, le salarié qui touche moins d’un million ne peut «s’offrir ce luxe». Et pourtant, poursuit-il, l’insécurité règne aussi dans les quartiers populeux. «L’insécurité est plus élevée dans les quartiers précaires que dans les quartiers huppés. Mais, ce sont les résidents des quartiers huppés qui peuvent se protéger contre les malfaiteurs. Nous les pauvres n’avons pas de moyens pour le faire», fait-il savoir.

Nimatoulaye Ba

Légende : Pour s’assurer les services d’un vigile non armé, il faut débourser entre 150 et 230.000 Fcfa selon les entreprises de gardiennage


source : abidjan.net

__________________________________________
"Apprendre, c'est tout autant perdre des connaissances anciennes que d'en acquérir des nouvelles"

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Confucius

L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit. Aristote

Errare humanum est, perseverare diabolicum
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fabricepierre-photographe.com
 
Vidéosurveillance, garde rapprochée, maître-chien… - La sécurité, une affaire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sécurité Privée FORUM - Le forum de référence (2006 - 2017) :: LES INFOS DE LA PROFESSION :: La sécurité privée à l'étranger-
Sauter vers: