Sécurité Privée FORUM - Le forum de référence (2006 - 2017)


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VOL EN REUNION - Affaire des agents de sécurité espagnols : 2 ans fermes requis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateur
FONDATEUR
avatar

Masculin
Age : 46
Région : Rhône Alpes

Société : Education nationale - Formation Conseil Audit
Emploi : Maître auxiliaire du 2ème degré en CAP AS & BAC PRO Métiers de la Sécurité - MC Sûreté des espaces ouverts au public - Formateur Titres pro A2SP et AQSP, SSIAP 1 et 2, CQP APS, Tronc commun CQP APS ASA... Jury en CAP AS & VAE CAP AS_BP ATPS

Formations : Formation de formateur via le CAFOC (Centre Académique de FOrmation Continue)
Date d'inscription : 02/09/2006
Nombre de messages : 23670

MessageSujet: VOL EN REUNION - Affaire des agents de sécurité espagnols : 2 ans fermes requis   Sam 4 Avr 2009 - 6:36

VOL EN REUNION - Affaire des agents de sécurité espagnols : 2 ans fermes requis pour l’un des prévenus
02-04-2009
Par Abdou Latif MANSARAY

Extrait du box des prévenus, trois ressortissants espagnols étaient, hier, devant la barre du Tribunal des flagrants délits pour répondre du chef d’inculpation de vol en réunion. Il s’agit des nommés Gonzales Arrug Sergio, Giral Fenoll Eduard, et Quesada Lopez Manuel. Tous sont des agents de sécurité privés qui sous-traitent avec la Police espagnole. L’objet de leur visite au Sénégal était d’assurer une mission d’escorte de deux clandestins refoulés de Barcelone. Ainsi, au moment de leur départ, ils sont entrés dans les boutiques du hall Départ de l’aéroport international de Dakar pour soustraire, frauduleusement, 3 objets d’art et 2 paires de chaussures.
Ils seront appréhendés et déférés au Parquet de Dakar. Les faits se sont déroulés dans les boutiques Free shop du hall d’embarquement situé au sud-est.

Interrogés devant la barre, ils ont tous nié les faits qui leur sont reprochés. «Le sachet qui contenait les objets d’art a été retrouvé dans mes bagages. Dès que les agents de sécurité l’ont retrouvé, je leur ai dit que ça ne m’appartenait pas. Je leur ai dit que ces objets appartenaient à un certain David Sarthieu, qui est (leur) chef de détachement. Ce dernier, interpellé par la Gendarmerie, sera relaxé, la cause je ne la connais pas. Mais, à ce que je sache, il a quitté le pays», renseigne Giral Fenoll Eduard.
Quesada Lopez Manuel et Gonzales Arrug Sergio, interrogés à leur tour, nient les faits qui leur sont reprochés. Parce qu’au moment des faits, indiquent-ils, ils n’étaient pas ensemble.

Le chef d’escale Mamadou Diongue, dans le procès-verbal de l’enquête préliminaire, déclare que les objets retrouvés n’appartenaient pas à ces agents.
Le procureur disqualifie les faits de vol en réunion pour Quesada Lopez Manuel et Gonzales Arrug Sergio et enfonce Giral Fenoll Eduard. «L’acte de vol est clair et constant. Les faits se sont déroulés le 28 mars dernier vers 23 h au Free shop du hall d’embarquement. Alors qu’ils étaient en train de marchander avec une dame. N’étant pas tombé d’accord, ils ont quitté les lieux. Ainsi, la dame Sarr, après leur départ, a constaté la disparition de ces objets. Après une poursuite dans l’enceinte de l’aéroport, ils seront cueillis par les éléments de la gendarmerie. Ainsi, les objets seront retrouvés dans les affaires de Giral Fenoll Eduard. Donc, Giral Fenoll Eduard est bien l’auteur du vol. Je demande au tribunal de condamner le prévenu Giral Fenoll Eduard à une peine d’emprisonnement ferme de 2 ans.»
La défense a plaidé la relaxe, en ces termes : «Les objets volés ont été retrouvés dans leurs bagages, mais ils disent que ces objets étaient dans les bagages de leur chef de détachement. Et que, actuellement, ce dernier a quitté le pays. Entendu à la gendarmerie, il a été relaxé, pour des raisons que l’on ignore. Donc, je demande la relaxe. Au cas subsidiaire, de leur faire une application bienveillante de la loi.»
Le président a mis l’affaire en délibéré jusqu’à demain, jeudi.

source : lequotidien.sn
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fabricepierre-photographe.com
 
VOL EN REUNION - Affaire des agents de sécurité espagnols : 2 ans fermes requis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sécurité Privée FORUM - Le forum de référence (2006 - 2017) :: LES INFOS DE LA PROFESSION :: La sécurité privée à l'étranger-
Sauter vers: